Ce nom de domaine premium est à vendre 3 522 €

domain agency

Nous vous répondons sous 24h !

Bienvenue sur maison-close.fr
Le prochain site web des maisons closes

Le domaine générique maison-close.fr est une opportunité rare !

Ancienneté de maison-close.fr 05/09/2011
Requêtes "maison close" sur Google.fr 14 800 /mois
CPC moyen "maison close" sur Google.fr 0,34 €

>> Plus d'infos sur maison-close.fr...

 

maison-close.fr

 

Définition de Maison Close : Qu’est-ce qu'une maison close

Une maison close, un bordel ou encore une maison de passe … autant de sobriquets utilisés pour évoquer un établissement qui offre le service de prostituées. Ce sujet ne cesse de séduire et d’interroger… voici l’essentiel à savoir sur ce lieu de plaisir. Quelques informations sur tout ce qui touche à cet établissement ! Les prostituées : dans un bordel, les prostituées sont particulièrement des esclaves mariées ou célibataires et non obligatoirement féminins. On y retrouve aussi biens des prostitués que de prostituées même si l’accès aux lupanars est non autorisé aux femmes. Cependant, il y a des moments où l’on voit apparaître des lois ayant pour but de réguler la prostitution. Les prostituées ont besoin non seulement d’obtenir une licence d’exercice, mais aussi d’être inscrites à un registre particulier. Les clients : en ce qui concerne les clients, les lupanars empêchaient les femmes en tant que clientes d’entrer. C’était un établissement qui offrait ses services uniquement aux hommes. Il faut savoir que ces lupanars accueillent également des clients en quête de relations homosexuelles. Alors, le prostitué devait être le « soumis » et le client, le « dominant ». Dans les représentations : les écrits sur les maisons closes en France sont devenus essentiels pendant l’âge d’or. Quant à la télévision et au cinéma, plusieurs films traitent de la prostitution et présentent des lupanars et autres bordels. Quelques points à retenir : premièrement, l’histoire de la prostitution et des établissement en question a alterné des temps du châtiment et de la tolérance. Deuxièmement, lors de l’âge d’or des lieux de plaisir, Paris comptait des adresses mondialement connues. Troisièmement, ces maisons ont fermé officiellement le 13 avril 1946 suite à la loi Marthe Richard. Et enfin, on peut maintenant reconnaître le lieu où se trouvent des anciennes maisons de plaisirs grâce aux multiples petits morceaux d’architecture distinctifs. Si vous voulez en savoir davantage sur tout ce qui touche à ce lieu de plaisir, plusieurs musées dédiés au sexe et à la sexualité retracent cet épisode érotique de notre civilisation. Pour information, afin de protéger les prostituées, de plus en plus de personnes réputées et renommées proposent de rouvrir ces maisons de plaisirs, fermées depuis des années à cause de la loi Marthe Richard. Une demande pour laquelle les travailleurs du sexe semblent bien partagés !